Lapinous On Road Menu
Capitol Reef

Capitol Reef

Voyages > Ouest Américain > Capitol Reef

Le parc national de Capitol Reef n'a pas la renommée de Bryce Canyon ou d'Arches, et ne constitue généralement qu'un point d'arrêt rapide entre les deux. Et encore, à condition d'emprunter la Scenic Byway 12 beaucoup plus spectaculaire mais aussi beaucoup plus longue que l'autoroute, la solution de facilité (pour laquelle on optera en sens inverse).

Et d'ailleurs nous non plus, on ne prévoyait pas de s'arrêter trois jours à Capitol Reef.

Capitol Reef

Pourtant le parc est immense... mais il faut un véhicule tout-terrain pour en profiter pleinement, et on parle bien d'un vrai 4x4 de baroudeur, pas d'un SUV loué à Las Vegas. Alors avec notre camping-car, le périmètre accessible était évidemment restreint.

Quoi qu'il en soit, la route 12 qui serpente sur les hauts plateaux du Colorado offre à elle seule des paysages incroyablement variés, et mérite pleinement son surnom de « plus belle route de l'Utah »...

Capitol Reef

Suivant l'altitude, les couches de roches diffèrent et les couleurs changent totalement, du rouge au fond des canyons au gris clair des plateaux les plus élevés.

Capitol Reef

Dans ce désert de cailloux, le moindre ruisseau forme une oasis de végétation (principalement des cottonwoods), orangée par l'automne...

Capitol Reef

Section spectaculaire de la Scenic Byway 12 : un enchaînement de zigzags sur une crête exposée, Hogback Ridge.

Capitol Reef

Puis entre les villages (minuscules) de Boulder et Torrey, faute d'avoir vérifié l'altitude des cols sur notre carte routière on se fait à nouveau surprendre par une montée interminable, la route franchissant la Boulder Mountain en grimpant à 3000m.
Les pins ont repris le dessus sur le désert, quelques plaques de neige et un froid glacial rappelle l'altitude, et la vue porte à l'infini vers la vallée du Colorado jusqu'à apercevoir le Lac Powell...

Capitol Reef

À Torrey, on abandonne cette fameuse route 12 pour bifurquer vers l'est et le parc de Capitol Reef (route 24, tout autant spectaculaire sur cette partie).

La zone la plus accessible du parc est logiquement celle traversée par la route 24, qui longe la Fremont River.
Le secteur s'appelle Fruita Area en référence aux anciens vergers de la vallée, encore largement visibles - et productifs - aujourd'hui...

Capitol Reef

C'est au milieu des arbres fuitiers (cerisiers, abricotiers, poiriers...) que se trouve le camping... et il est complet, ce qui va écourter notre séjour puisqu'il faut donc sortir du parc chaque soir pour y revenir le lendemain matin.

Capitol Reef

Du coup on optimise comme rarement : après une grosse journée de conduite pour atteindre Capitol Reef, enchaînement malgré tout avec la petite route panoramique qui part du visitor center à Fruita et s'enfonce sur quelques kilomètres dans le parc.

Capitol Reef

Le gars qui dessine les panneaux dans le coin n'est quand même pas très doué...

Capitol Reef

Une petite rando d'une heure, juste avant le coucher du soleil, pour boucler une journée marathon : Cohab Canyon.

Capitol Reef

Au pas de course pour rentrer avant la nuit, d'autant que le lieu de campement pour le soir reste à trouver ensuite.
La rando de Cohab Canyon mène à deux points de vue : un sur le Capitol Dome...

Capitol Reef

Et le second sur la très colorée vallée de Fruita.

Capitol Reef

Finalement le spot pour la nuit ne pose pas trop de problème, un coin perdu de désert juste après la sortie à l'est du parc...

Capitol Reef

Capitol Reef

Le jour suivant, retour dans le parc national de Capitol Reef.
On n'est pas fans du concept d'avoir à chercher un spot de camping sauvage à l'extérieur, l'essence nécessaire aux trajets devient rapidement davantage onéreux qu'un emplacement dans un camping du parc, généralement peu chers et bien placés pour rayonner, surtout avec les vélos. Mais bon ce coup-ci, pas le choix !

On s'engage sur la rando du canyon de Grand Wash, le plus impressionnant du secteur (et à proscrire impérativement si la météo semble menaçante... dans l'Ouest, un wash est lit de cours d'eau asséché la plupart du temps, souvent encaissé dans une gorge, et qui se transforme en torrent en furie lors des orages d'été ou des fortes pluies d'automne).

Capitol Reef

Le canyon se rétrécit au fur et à mesure de la progression, jusqu'à un passage étroit de quelques mètres et justement baptisé The Narrows.

Capitol Reef

Capitol Reef

On imagine le débit des crues pour creuser de telles cavités !

Capitol Reef

Outre la zone de Fruita, le parc de Capitol Reef protège deux autres secteurs bien moins accessibles qui nécessitent un véhicule tout-terrain.
Strike Valley au sud, une vallée spectaculaire qui s'atteint par une longue piste partant de la route 24 à l'est du parc, et Cathedral Valley au nord avec ses immenses monolithes au milieu desquels serpente une piste en boucle partant à l'ouest de la ville de Torrey.

Injouable avec le camping-car, alors on reprend la route vers l'est à travers les plateaux, avec Moab et les parc d'Arches et Canyonland en ligne de mire...

Capitol Reef

Capitol Reef

 

 
  liens utiles

Capitol Reef National Park